Blog de Déclics et Cie

Une rentrée haute énergie

Écrit par Christine Ley le .

Et hop, une huitième saison commence pour les Cafés déclics, la spécialité maison!
Le Valais et Morges ouvrent les feux avec un Café chic-choc pour stimuler positivement votre rentrée. Le lendemain à Genève, on parlera d'argent sous l'angle psychologique, notre rapport personnel avec les petits et gros sous étant fort instructif...

Joyeux anniversaire !!!

Écrit par Christine Ley le .

Vous connaissez sûrement l'histoire de ce lion et ce lapin, amis d'enfance qui s'offrent des cadeaux somptueux pour Noël: voilà notre lapin qui glisse sous le sapin la carotte la plus calibrée de toute sa collection fraîchement déterrée, tandis que le lion dépose aux pattes de son pote une gazelle aussi potelée que récemment égorgée ! No comment sur la tête de chacun devant son cadeau et de l'expression de sa "joie" pour ne pas blesser un ami aux intentions si louables.
Il en va exactement de même avec nos anniversaires, décennaux de préférence: 

Marche doucement...

Écrit par Christine Ley le .

Fenêtre météo ensoleillée de quelques heures  au coeur des intempéries. Je longe le sentier du Rhône, émerveillée par une esquisse de printemps: fragiles scillas violettes, feuilles d'arbustes encore toute froissées, mousses si tendres qu'on ne peut se retenir de les caresser au passage, ciel qui pétille... et l'invévitable percussion du sol qui annonce le passage continu de groupes de joggers, lâchant quelques bribes de conversation essoufflées: "ma cheffe me fait vraiment chmire en ce moment... Ce crétin prend sa retraite et n'a pas prévu sa relève... On a mangé une fondue et on s'est couché... La neige était trop molle..." 

L'intelligence du corps

Écrit par Christine Ley le .

Il y a quelques temps, j'ai lu dans Nexus un article démontrant que le bio est de plus en plus récupéré par l'agro-industrie et de moins en moins bio, conséquence de l'assouplissement des normes européennes en la matière (alors qu'elle se durcissent pour tout le reste, un comble!). C'est vrai que les poires et tomates bio vendus à la Migcooadlid, calibrés à la perfection, ne ressemblent guère aux fruits et légumes tachetés qu'on trouve dans les véritables petites boutiques bio. Faut-il devenir respirianiste*, pour être sûr de ne plus ingérer de phtalates, métaux lourds, et autres pesticides ?

Vacance

Écrit par Christine Ley le .

Et voilà, le flambeau a été transmis à Bégo et Rebeca, chez lesquelles je retrouve l'enthousiasme qui était le mien pendant le genèse des Cafés déclic, il y a 7 ans... Bonheur ! Quant à moi, je savoure ce à quoi j'aspirais depuis toute môme déjà, quand je passais mes journées d'école à rêver à ce que je ferais si je n'étais pas coincée là ! Bon, j'ai mis cinquante ans, mais ça y est, une période dépourvue de toute contrainte, une longue plage de RIEN s'étale devant moi. J'expérimente à 100% l'instant présent, 

Après le Café déclic de Guénaël Boucher... séminaires et références

Écrit par Christine Ley le .

Quel puissant Café déclic pour clore 2015, et quel cadeau ! Bénéficier du témoignage d'un être Réalisé... Un moment fort devant un public très fourni, plus attentif que jamais, pour un sujet presque impossible à appréhender avec des mots. Ce qui m'a particulièrement interpellée (Chris), c'est à quel point Guénaël vit à la fois cet Eveil en toute joie, conscience et vigilance, tout en demeurant profondément humain, gourmand et tellement amoureux de son Hélène, laquelle

Cafés déclics, quelques nouvelles pour 2016...

Écrit par Christine Ley le .

Un nouveau souffle pour la programmation et l'animation des Cafés déclic de Morges et Genève! Begoña, épaulée par Rebeca rejoindront des équipes locales toujours très motivées à faire exister ces rencontres inspirantes. Des personnalités chaleureuses pour continuer à vous proposer des clés afin d'accueillir joyeusement cette profonde mutation que nous traversons. 
Ce relais en lequel nous avons pleine confiance permettra à l'équipe initiale de prendre une pause nécessaire à l'émergence de nouveaux projets: Chris et Michel s'attacheront notamment à publier leurs ouvrages, tandis que Geo se consacrera à l'obtention d'un brevet. Cela ne nous empêchera pas de continuer à alimenter chroniques, blog, et officier occasionnellement comme petites mains à bord des événements déclic. 

Begoña et Rebeca entendent vous faire vivre des expériences concrètes et ludiques. Au menu du premier semestre 2016? Des Cafés déclic enjoués, des découvertes, et aussi des essais, notamment un one man show irrévérencieux de David Cunado*, parce qu'en matière de développement (im)personnel comme en spiritualité (mal) appliquée, il y a largement matière à se gausser de soi-même! 

A noter qu'en Valais, Corine ouvrira en janvier sa propre salle, spacieuse, confortable... et silencieuse bien que située au coeur de Sion. Nous interromprons en revanche provisoirement les activités du Pas'sage de Montreux et mettrons la pédale douce sur les ateliers. Vous recevrez comme d'habitude nos informations par courriel une douzaine de jours avant les événements et pourrez les consulter globalement sur la page d'accueil de notre site à partir de janvier. 

En vous souhaitant des Fêtes heureuses et bénéfiques, nous vous remercions de tout coeur pour votre fidélité et votre bienveillance: ce sont elles qui font exister cette belle aventure Déclic !

Christine Ley (fondatrice)

* Spectacle annulé, David avant décroché un super-job à la RTS. Longue vie télévisuelle à lui ! (note du 29.01.2016)

Jeunes en transition

Écrit par Christine Ley le .

Quand je vois ce que j'ai mis 40 ans et des milliers de bouquins, vidéos, conférences (et autant d'expériences!) à capter et que ces toutes jeunes femmes ont déjà pleinement intégré, franchement, je RESPIRE. Ça prendra peut-être des décennies encore, mais notre petite planète chérie sera un jour en de sages mains...

Et puis, cette interview d'Alyna, fait exploser tous les repères !

Paix intérieure... maintenant plus que jamais !

Écrit par Christine Ley le .

" Quand la majorité des gens est en guerre contre les idées des "autres" pour "défendre" sa vision des choses, alors la notion de guerre est très ancrée dans la conscience collective et elle se manifeste aussi en surface. La conscience collective est importante et si chacun d'entre nous entrait en paix avec soi-même, alors ce serait la paix aussi en surface ; tout le reste (traités, belles résolutions etc) n'est qu'un vaste cirque sans base. Et comme les niveaux plus calmes ou plus subtils de l'esprit sont beaucoup plus puissants que les niveaux excités de surface (de la même façon qu'en physique, il y a plus de puissance et d'énergie aux niveaux plus subtils de la matière), il n'y a besoin que d'un petit pourcentage de gens en VRAIE paix (pas des jolis mots dans notre bouche ou dans notre mental) pour arriver à manifester cette paix en surface. C'est ce que je souhaite de tout coeur !"

Guénaël Boucher (intervenant du prochain Café déclic de Morges et Genève)

Quelques nouvelles d'un monde qui pousse...

Écrit par Christine Ley le .

Je me suis toujours demandé si l'éveil des consciences touchait aussi les super-riches, le fameux 1% montré du doigt par les Indignés, Eh bien, il semble bien que oui, et pas qu'un peu. Un exemple? Resource Generation (site en anglais) réunit des centaines de jeunes héritiers américains ayant pour objectif de "devenir des leaders transformateurs en faveur d'une distribution équitable de la fortune, des terres et du pouvoir."

Quelques réactions après les ateliers de Kaouthar Darmoni

Écrit par Christine Ley le .

" Un merci du coeur ma belle Kaouthar pour ce mémorable week-end qui ne me laissera pas sans trace… Ces moments intenses que j'ai vécus à travers la danse, la musique, la rencontre et surtout ta personnalité dans sa globalité m'ont permis de retrouver la femme en moi. Je pense que je ne suis pas la seule à avoir été bousculée au plus profond de mon corps, mon esprit et mon âme. Aujourd'hui, je me sens plus femme, plus sûre de moi, mieux dans ma peau, c'est cadeau. Cela a déjà pu se percevoir par mon entourage mais aussi chez les personnes que je soigne à travers mes mains. C'est magique et je suis remplie de gratitude envers l'Univers qui m'a mis sur ton chemin. J'espère de tout mon coeur revivre cela avec toi et j'invite mes filles à me suivre... Pas un jour ne passe sans que j'en retire les bienfaits. Tu es dans mon coeur. Je te souhaite que le meilleur pour continuer à transmettre cette belle culture à toutes les femmes qui t' attendent…. en suisse ou ailleurs". (Anonyme, avril 2016).

Les sans patron...

Écrit par Christine Ley le .

1200 salariés, pas de patron et aucune hiérarchie, les secrets de la coopérative vénézuelienne: Cecosesola... En Europe, on a souvent l'impression qu'on est à la fine pointe du développement, mais si on hausse juste un peu les paupières pour regarder ailleurs, quelle inventivité ! J'ai vraiment parfois l'impression qu'on a tellement tout réglementé et bétonné du contrat chez nous pour se prémunir de la peur, qu'on n'ose plus innover socialement, travailler autrement... ou si peu ! 

Salaire sans condition

Écrit par Christine Ley le .

Je raffole du concept de l'allocation universelle inconditionnelle, qui permettrait à chacun de survivre sans devoir "se prostituer" (dans un job qu'on déteste ?) Et voilà la Finlande qui se prépare à tenter l'expérience !
En Suisse, l'initiative pour le revenu de base a formellement abouti le 4 octobre 2013 avec 126'000 signatures valides. Elle sera soumise au vote populaire probablement en 2016. Précisions sur ce qu'est le revenu de base en Suisse avec ce joli film.

Après le Café déclic "Ovnis et conscience"...

Écrit par Christine Ley le .

Après les conférences de Fabrice Bonvin et Philippe Solal, je suis encore perchée sur un petit nuage rose vif. Quelque chose de puissant s'est passé, difficile à nommer, de l'ordre de la grâce... Jolie synchonicité, un autre Philippe, futur intervenant déclic vient justement de m'envoyer ces quelques lignes (cf lire la suite) : 

Grâce de l'instant...

Écrit par Christine Ley le .

Je suis en ce moment un enseignement de vie parfaitement décapant dont la base de la base incite constamment à résider dans le moment présent, inventer sa vie à chaque instant, dans une création aussi perpétuelle que joyeuse, s'axant avant tout sur ses ressentis, laissant derrière soi les névroses d'un passé forcément imaginaire... Mon compagnon Michel est assez bon là-dedans, avec son approche "organique" de ses journées (suite ci-dessous):

Réserve d'Indigos

Écrit par Christine Ley le .

Du côté de Déclics et Cie on n'est pas très fan des étiquettes, Joëlle Chautems encore moins, mais comment repérer ces hypersensibles ouverts à l'extraordinaire, précurseurs d'une nouvelle conscience planétaire...  Indigo pur beurre (!), la blogueuse Laura Marie définit 18 critères pour définir ces êtres pas toujours très adaptés à notre monde encore bien matérialiste. Même si la belle enfant agace souvent avec son côté Madame-je-sais-tout, sa définition des Indigos est pour le moins interpellante...

Au fait vous, combien de critères remplissez-vous? Un gros poutou dimanche et lundi à ceux qui afficheront 18/18 !

 

Atome conscient

Écrit par Christine Ley le .

Oh là là, moi qui adore parler aux arbres, aux rochers et même parfois (très gentiment) à mon imprimante, j'ai complètement craqué pour cette délicieuse chronique de Don Miguel Ruiz, concernant la conscience... des batteries, piles et autres objets ! Une très très belle histoire d'éveil... A partager sans ménagement.

 

Après la venue de Kaouthar....

Écrit par Christine Ley le .

Quelle joie de recevoir une intervenante comme Kaouthar ! Comme ce féminisme à l'orientale, tout en fermeté, douceur, et surtout avec les hommes plutôt que contre fait du bien. Une ode au masculin, à travers une ode au féminin.
Et de finir un Café déclic en dansant, rêve de toujours de Chris, quel bien ça nous a fait ! Un ouragan d'intelligence sensuelle qui donne force et sens à nos rôles de femme ou d'homme sur la planète.

Pour rester en sa compagnie, revoilà quelques liens:

Détours, excellente émission de la RTS avec Kaouthar et une conférence TedX avec elle (anglais). Et voici son site (en anglais également).

Kaouthar animera également un stage résidentiel de 4 jours destiné au femmes, à Montreux, du 13 au 16 juin.

Quelques réactions reçues: "Un chaleureux merci pour cette rencontre avec cette très belle femme -femme , très puissante .... sans être une Hilary" (Catherine)

Je vous remercie pour la magnifique conférence et ce moment de danse partagée ! C était génial ! (Fabienne)

Après un atelier:

Encore un grand merci pour cette belle journée de stage, une journée intense en belles découvertes , de soi, d'un groupe, d'un lieu magnifique , de Kaouthar (France)

De quoi cogiter...

Écrit par Christine Ley le .

Ca fait longtemps que je ne vous avais pas passé quelques infos roboratives... Faut dire que certains le font tellement bien ! Une participante à nos conférences de Morges, Michèle, me signale justement Humanosphere, un site foisonnant, porteur de toutes sortes de solutions. Notamment un reportage photo sur ce que deviennent les tatoués et leurs ornements en vieillissant. Assez attendrissant, je dois dire! Et puis... 

Mama Africa...

Écrit par Christine Ley le .

Retour de mon voyage initiatique en Afrique du Sud, riche d'une multitude d'images et de ressentis...  Méditer dans le noir absolu de grottes dont certains stalagmites-tites ont plus 3.5 milliards d'années (!), plonger en esprit dans des canyons formés avant la dérive des continents, du temps du Gondswana, faire chanter...

Responsabilité ou créativité ?

Écrit par Christine Ley le .

Il est de bon ton dans les milieux du développement personnel et de la spiritualité de s'entendre lancer froidement : " De toute manière tu es responsable de tout ce qui t'arrive !", maladies, accidents et tremblements de terre compris... A cette sentence glaciale et culpabilisante, je préfère nettement le terme de créateur (pour ne pas dire cocréateur, ce terme qui en devient presque agaçant tant il est mis actuellement à toutes les sauces).  

Après le Café déclic sur la communication facilitée...

Écrit par Christine Ley le .

Le Café déclic de dimanche 18 janvier à Morges sur la communication facilitée (CF) nous a valu des courriels abondants et contrastés (voir ci-dessous, en violet)... Même si le lendemain à Genève, nos deux intervenants ont davantage osé se lâcher, je crois qu'il faut comprendre que Michel Marcadé est encore traumatisé par la chasse aux sorcières dont a été - et est encore - victime Anne-Marguerite Vexiau, une des fondatrices de la discipline, laquelle s'est heurtée en France au tout puissant Ordre des Médecins, et a même été épinglée pour "dérive sectaire", au point d'en tomber gravement malade... 

Silence...

Écrit par Christine Ley le .

Je vais retourner au silence... En bonne ancienne journaliste, il a fallu que je rajoute ma cacophonie au monde, blessant inutilement certaines personnes. Ce blog va donc redevenir le lieu de quelques nouvelles constructives ou d'informations spécifiques aux événements déclic et Cricri va retourner à ses recherches métaphysiques et scientifiques, poursuivre l'écriture de son livre, et se nourrir de ces événements joyeux et roboratifs que nous organisons et auquels vous participez avec élan, quelle joie! Que sait-on de toute manière de la réalité? Une infimité, si comme je le sens chaque jour davantage, nous ne sommes que passagers sur cette planète et avons planifié bien avant de naître les expériences à traverser, si chacun de nous contribue par ses pensées et sa conscience à tisser la réalité perpétuellement changeante de notre espace-temps. De quoi rester observatrice sereine de la beauté du monde, comme ces deux nuages complices, folâtrant au dessus de la région fabuleuse d'Anzeindaz...

 

La politesse du désespoir ?

Écrit par Christine Ley le .

Après les moments de grâce de dimanche (à ne jamais oublier !), si on parvient à rester simple observateur de ce qui se déroule à Paris, c'est simplement palpitant. En arrêtant Dieudonné après un malencontreux - mais interpellant - "je suis Charlie Coulibaly"... (cf sa lettre au ministre Cazeneuve), le gouvernement français oblige toute la population à se questionner: - En quoi écrire cela incite-t-il davantage au terrorisme que montrer le prophère "affairé" avec un cochon ? - A partir de quand une caricature ou un spectacle deviennnent-ils une diffamation, un appel à la haine raciale ? - Ca se définit comment, finalement, la liberté d'expression ? 

Même pas peur...

Écrit par Christine Ley le .

Une jeune femme en foulard avec la pancarte "je suis juive", le défilé conjoint de Mahmoud Abbas et Benjamin Netanyahu, l'émotion tendre d'Angela Merkel, la sincère étreinte de François Hollande avec les survivants de Charlie Hebdo, le gaulliste d'Ormesson témoignant de sa "musulmanité", ces policiers reconnus, ces foules immenses debout dans toute la France, cette paix, ce respect mutuel, cette simplicité digne.,, que d'images touchantes de ces rassemblements dont la beauté transcende tant de larmes. Quelque chose d'immense, de l'ordre de la grâce s'est produit ce dimanche... 

A conscience déployée...

Écrit par Christine Ley le .

Que faire dans ces moments de grande émotion collective, comment resté centré, dans la paix intérieure ?
Se poser d'abord, respirer profondément, observer ce qu'on ressent: colère, tristesse, peur, compassion... Le prendre en compte, l'accepter si on le peut. Puis, laisser émerger la suite.
Personnellement, ces dernières nuits, de nombreux points d'interrogation ont dansé autour de mon oreiller:
- Comment de "simples" caricatures peuvent-elles conduire à une réaction aussi extrême, d'une brutalité aussi calculée ? Qu'ont-elles touché de si profond pour inciter de tout jeunes gens à abattre froidement ces vaillants pépés, symboles de la France frondeuse, et leurs dignes successeurs...

Bye bye 2014, welcome 2015 !

Écrit par Christine Ley le .

Sous nos occidentales latitudes, nous compartimentons volontiers vie sociale, vie amoureuse, vie professionnelle, santé, etc... alors que tout s'interpénètre, nous constitue dans notre entièreté. Pour moi-même, fondatrice de Déclics et Cie, chaque Café est autant d'étapes significatives sur mon chemin de vie. Le dernier, en décembre, "Nos maisons parlent de nous", fut emblématique. Rose et Gilles Gandy ont donné le dimanche à Morges une conférence puissante, inspirée, bondée de déclics. Et puis lundi à Genève, mystère de l'humain, la grâce n'était pas au rendez-vous, pour rester dans un euphémisme poli. Conséquence:

La sagesse de Zaz

Écrit par Christine Ley le .

Une très belle interview de la chanteuse Zaz par KAIZEN le magazine des Colibris de Pierre Rabhi. Comme c'est sain de pouvoir lire de plus en plus souvent des entretiens de personnalités dont on ne cache plus la profondeur, la richesse d'expéricne de vie et la sagesse... Nourrissant !

Portait réalisé par Georges Biard

 

Contact: Déclics & Cie

Téléphone-répondeur +41 (0)79 44 269 88
Merci d'utiliser de préférence ce formulaire

L'agenda par email

Des infolettres détaillées par région parviennent une dizaine de jours avant les événements aux abonné-es: s'abonner pour une région (ou plusieurs)